print preview

La formation dans la protection civile

ausbildung

Une instruction axée sur la gestion des catastrophes et des situations d'urgence

L’instruction dans la protection civile est principalement axée sur la gestion des catastrophes et des situations d'urgence. En cas d’aggravation de la situation en matière de politique de sécurité et de menace de conflit armé, il est possible d’adapter la formation en conséquence.

Fonctions de base

La formation doit permettre à la protection civile d'accomplir ses tâches avec un personnel polyvalent. Les fonctions de base sont les suivantes:

  • collaborateur d'état-major (aide à la conduite);
  • préposé à l'assistance (protection et assistance);
  • pionnier (appui);
  • préposé au matériel (logistique);
  • préposé aux constructions (logistique);
  • cuisinier (logistique).

Deux modules d'instruction de base de 10 à 19 jours

Afin d’assurer la plus grande polyvalence possible, les personnes astreintes effectuent une première formation dans une fonction de base: collaborateur d'état-major, préposé à l'assistance, pionnier, préposé aux constructions, préposé au matériel ou cuisinier. Cette instruction de base est composée de deux modules consécutifs, l'instruction générale (IG) et l'instruction spécialisée (IS), et dure de 10 à 19 jours, selon les cantons.

1. Instruction générale

L’IG permet aux personnes astreintes d'acquérir les notions de base: risques et dangers, protection de la population et protection civile, alarme, comportement en cas de crise, secours urgents et aide à la conduite.

2. Instruction spécialisée

L’IS offre plusieurs filières distinctes permettant de dispenser les connaissances techniques et pratiques relatives à chacune des fonctions de base: 

  • Le collaborateur d'état-major assiste les cadres en collectant, évaluant et transmettant des informations (suivi de la situation) et dans l’utilisation des moyens télématiques (appareils de transmission).
  • Le préposé à l'assistance prend en charge les personnes en danger ou ayant besoin d’aide. Lors d'une d'évacuation, il accompagne et encadre celles-ci et leur prodigue les soins nécessaires.
  • Le pionnier connaît le maniement des engins de la section d'appui. En cas de destruction d’infrastructures, il limite les dommages, assure la relève et procède à des travaux de remise en état.
  • Le préposé au matériel est responsable de l'inventaire, de l'entreposage, de l'entretien et de la disponibilité du matériel et des engins de la protection civile.
  • Le préposé aux constructions assure le bon fonctionnement et la disponibilité opérationnelle des installations techniques dans les ouvrages de la protection civile.
  • Le cuisinier assiste le chef de cuisine et le fourrier (comptable) dans la planification, l'organisation, la préparation et la distribution de la subsistance. 

Délais à respecter

Pour l’instruction de base, il s’agit de respecter les délais suivants : 

  • Les personnes astreintes incorporées après le recrutement accomplissent leur instruction de base avant la fin de l’année de leurs 26 ans.
  • Les personnes astreintes incorporées dans le personnel de réserve sans instruction de base peuvent être convoquées pour suivre cette instruction jusqu’à la fin de l’année de leurs 30 ans.
  • Les personnes âgées de plus de 25 ans lors de leur naturalisation accomplissent leur instruction de base au plus tard jusqu’à la fin de l’année de leurs 30 ans.
  • Les personnes qui s’engagent volontairement dans la protection civile accomplissent l’instruction de base dans les trois ans qui suivent leur recrutement, sauf si elles disposent d’une formation équivalente.

Le commandant de la protection civile et le canton répondent à vos questions

Les cantons sont en principe responsables de l'instruction dans la protection civile. Les commandants de la protection civile au niveau communal ou régional ou encore l'office cantonal responsable de la protection civile fournissent toutes les précisions au sujet de l'instruction de base.

Tâches spéciales effectuées par des personnes astreintes sélectionnées

La protection civile a besoin d'un large éventail de personnes possédant des connaissances spécialisées. Une instruction complémentaire de 5 jours au maximum permet à ces personnes d'approfondir leurs connaissances de base pour accomplir certaines tâches spéciales. L'instruction complémentaire peut avoir lieu directement après l'instruction générale et l'instruction spécialisée ou plus tard.

Cours donnés par la Confédération ou les cantons

La plupart des cours complémentaires sont donnés par les cantons. La Confédération se charge des cours nécessitant des enseignants spécialisés ou une infrastructure particulière, qu’il est plus économique d'organiser à l'échelon fédéral.

Filières d'instruction complémentaire proposées par la Confédération:

  • Le spécialiste de la radioprotection enseigne les mesures de radioprotection aux personnes et aux formations appelées à remplir des fonctions particulières en cas d'augmentation de la radioactivité.
  • Le détecteur A mesure la radioactivité à l'aide d'appareils spéciaux et communique les résultats à ses supérieurs.
  • Exemples de spécialistes formés par les cantons:
  • Le spécialiste de l'aide psychologique d'urgence est chargé de soutenir ses collègues pendant et après les interventions éprouvantes.
  • Le spécialiste de la protection des biens culturels soutient le chef PBC lors de la planification des mesures de protection des biens culturels, il dirige l'intervention de volontaires et soutient les équipes d'intervention sur la place sinistrée.
  • Le sanitaire sait comment les patients doivent être positionnés et transportés. Il est capable de faire des bandages et de prodiguer les premiers soins.

Formation continue

Afin de garantir la mise en œuvre rapide des nouveautés, les spécialistes sont appelés à suivre périodiquement des cours de perfectionnement. Ils peuvent être convoqués, en l'espace de 4 ans, à 12 jours de cours au maximum.

Personnel de conduite motivé

Les cadres sont responsables de la conduite, de l’instruction et de la capacité d’intervention de leurs formations. C’est de leur motivation, de leurs aptitudes et par conséquent de leur instruction que dépendent en grande partie l’engagement des personnes astreintes et l’efficacité de la protection civile. L’aspirant cadre doit suivre, durant 5 à 12 jours, un cours de chef de groupe, chef de section ou chef de service. Le cours de cadres pour commandants de la protection civile dure de 15 à 24 jours, dont 5 à 12 peuvent être effectués dans le canton, la Confédération se chargeant des 10 à 12 jours restants.

Commandement de la protection civile: cours donnés par la Confédération

Le commandement est composé, en règle générale, du commandant et de son suppléant. Les cours donnés par la Confédération sont axés sur les objectifs suivants:

  • connaissances approfondies dans les domaines de la conduite et des relations humaines;
  • capacités organisationnelles et administratives;
  • capacités dans les domaines de la représentation et du conseil;
  • connaissance étendue des possibilités d'engagement de la protection civile.

Autres cadres: instruction donnée par la Confédération ou le canton

La Confédération ne propose pas uniquement des cours de cadres pour les membres du commandement de la protection civile. Elle se charge des cours nécessitant des formateurs spécialisés ou une infrastructure particulière, qu'il est plus économique d'organiser à l'échelon fédéral. C'est le cas de l'instruction des cadres de l'aide à la conduite (suivi de la situation, télématique, protection ABC, logistique) et des biens culturels. Les autres cadres sont formés par le canton (chefs de section et chefs de groupe d'assistance, chefs de groupe sanitaire, chefs de section et chefs de groupe d'appui, chefs d'élément logistique, comptables).

Obligation d'accepter une fonction de cadre

Les personnes astreintes peuvent être tenues d'accepter des fonctions de cadres et de fournir les prestations que ces fonctions impliquent.

Formation continue

Afin de garantir la mise en œuvre rapide des nouveautés, les cadres sont appelés à suivre périodiquement des cours de perfectionnement. Ils peuvent être convoqués, en l'espace de quatre ans, à 12 jours de cours au Maximum.

Maintien de la disponibilité opérationnelle

Les cours de répétition servent en premier lieu à vérifier, consolider et améliorer l’état de préparation des formations de protection civile. Ils permettent aux cadres de faire l'expérience de la conduite. Les cours de répétition sont aussi l'occasion de réaliser des exercices en commun avec les autres organisations partenaires de la protection de la population.

Cours annuels

Afin d'assurer en permanence la capacité d'intervention en cas d'événement grave, un entraînement régulier est indispensable. C'est pourquoi la protection civile organise annuellement des cours de répétition de 2 à 7 jours. Les commandants de la protection civile et leurs suppléants peuvent être convoqués à 19 jours supplémentaires au plus par année. Les cadres et les spécialistes peuvent quant à eux être convoqués à 12 jours supplémentaires au plus par année. Douze jours supplémentaires de cours de répétition sont également prévus pour les personnes astreintes assignées à la fonction de préposé au matériel ou préposé aux constructions.

Des activités très diversifiées

Compte tenu des objectifs mentionnés, les activités suivantes peuvent être exercées dans le cadre des cours de répétition:

  • rafraîchir, approfondir et élargir les connaissances acquises;
  • acquérir de nouvelles connaissances;
  • élaborer, contrôler et tester les planifications et préparations en vue de l'engagement;
  • se former à la collaboration entre formations;
  • se former à la collaboration avec les autres organisations partenaires;
  • inventorier, stocker, entretenir, préparer le matériel et en assurer l'élimination;
  • assurer les contrôles, la maintenance et l'entretien des ouvrages de protection;
  • organiser des expositions et des journées d'information à l'intention de la population, des autorités, des organes de conduite, des organisations partenaires et des membres de la protection civile.

 

Prestations supplémentaires

Outre les cours de répétition proprement dits où l'on s'entraîne pour le cas d'événement grave, d'autres services encore sont assimilés à des cours de répétition:

  • rapports, servant essentiellement à l'information et à la coordination;
  • cours préparatoires pour cadres, où l'on effectue les préparatifs en vue de cours de répétition;
  • services dans l'administration de la protection civile (en cas de besoin impératif)

Les interventions ne sont pas des cours de répétition

Les interventions en cas de catastrophe et de situation d’urgence ainsi que les interventions en faveur de la collectivité ne sont pas considérées comme des cours de répétition.


Office fédéral de la protection de la population OFPP Guisanplatz 1B
CH-3003 Berne

E-Mail

Office fédéral de la protection de la population OFPP

Guisanplatz 1B
CH-3003 Berne