print preview

Aide à l’Ukraine et aux réfugiés

Office fédéral de la protection de la population (OFPP)

En tant qu’office fédéral chargé de la protection de la population en Suisse, l’OFPP surveille étroitement la situation en Ukraine et étudie les évolutions possibles et leurs conséquences pour la Suisse.

La Centrale nationale d’alarme (CENAL), qui est rattachée à l’office, suit de près la situation en Ukraine et maintient un contact permanent avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). En tant qu’autorité compétente et organe d’alerte de la Suisse, la CENAL reçoit des informations officielles de l’AIEA, notamment sur la situation des centrales nucléaires en Ukraine. La CENAL exploite son propre réseau de surveillance de la radioactivité, le réseau NADAM. Ce réseau se compose de 76 sondes réparties dans toute la Suisse, qui transmettent toutes les 10 minutes la valeur mesurée actuelle à la CENAL. Si un certain seuil est dépassé (1000 nanosieverts par heure [nSv/h]), une alarme est automatiquement déclenchée à la CENAL. Cette alarme active le service de piquet de la CENAL, qui vérifie ensuite le dépassement signalé en prenant contact avec les services partenaires. La CENAL peut ainsi surveiller la situation radiologique 24 heures sur 24.

Après le déclenchement de la guerre en Ukraine, la Gestion fédérale des ressources (ResMaB) a été intégrée à la direction des opérations d’aide humanitaire au sein de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Elle a été chargée de coordonner les offres d’aide matérielle des cantons, des hôpitaux, de l’industrie et d’autres institutions. L’objectif est d’acheminer les biens de secours dans la zone touchée en fonction des besoins. Cette tâche exige une coordination précise car il faut comparer en permanence les besoins en Ukraine avec l’offre. Le transport et la distribution exacte des biens dans une zone de conflit représentent actuellement un défi en raison des difficultés d’accès.

Protection civile

La protection civile et d’autres partenaires de la protection de la population accomplissent également différentes tâches liées à la situation actuelle, notamment dans le domaine de l’encadrement des réfugiés.

La protection civile contribue à assurer l’hébergement et la prise en charge à court terme des réfugiés en provenance d’Ukraine. La mise à disposition rapide d’un nombre suffisant de lits représente un défi de taille qui nécessite le soutien de la protection civile. Celle-ci aide à aménager dans les plus brefs délais les infrastructures des salles de sport et des constructions de la protection civile afin qu’elles puissent servir d’hébergement provisoire pendant quelques jours. La protection civile fournit également un soutien essentiel dans le cadre de l’exploitation des hébergements et l’encadrement administratif des nouveaux arrivants.

Lors de sa séance du 6 avril 2022, le Conseil fédéral a décidé de convoquer la protection civile pour soutenir le Secrétariat d’État aux migrations (SEM). Les mouvements de fuite provoqués par la guerre en Ukraine placent les structures suisses de l’asile face à des défis majeurs. La protection civile prêtera main-forte au SEM pour l’hébergement d’urgence des personnes à protéger. Un contingent de 24 000 jours de service est mis à disposition jusqu’au 31 octobre.

Actualité

15.06.2022

Tout le monde a mis la main à la pâte car le temps pressait

L’organisation régionale de protection civile du Toggenburg est parvenue, en l’espace de trois jours seulement, à remettre en état un bâtiment vide, dépourvu de mobilier et aux installations techniques obsolètes, pour en faire un centre de transit destiné aux réfugiés arrivant d’Ukraine. Le réseau de relations locales des membres de la protection civile et les applications de traduction se sont avérés extrêmement utiles.

01.06.2022

Engagement UCRAINA au Tessin

La protection civile tessinoise a plus qu’une simple fonction de soutien dans la prise en charge des personnes ayant fui l’Ukraine. En collaboration avec ses organisations partenaires et sous la direction du service cantonal des affaires militaires et de la protection de la population, elle constitue la cheville ouvrière de l'intervention en cours.

09.05.2022

Accueil des réfugiés : bonne volonté et bon sens vont de pair

Durant la pandémie de coronavirus, la protection civile a fourni divers services d’appui. Aujourd’hui, elle doit faire preuve de sens de l’organisation. Visite dans le plus grand centre d’accueil pour réfugiés ukrainiens de la ville de Zurich.

29.04.2022

Double engagement pour l’organisation de protection civile Berne plus

Pendant six semaines, entre 12 et 14 membres de l’organisation de protection civile Berne plus ont veillé à rendre leur séjour le plus agréable possible. L’OPC a en outre joué un rôle déterminant dans la mise en service de deux centres logistiques pour l’ambassade d’Ukraine.

22.04.2022

L’OPC Wettingen-Limmattal aide à assurer l’hébergement des réfugiés d’Ukraine
ZSOWettingen

Depuis l’arrivée des premiers réfugiés d’Ukraine dans le canton d’Argovie, l’organisation de protection civile de Wettingen-Limmattal apporte son aide en tant que force d’appoint pour l’hébergement. Le commandant Ronny Wasem explique en quoi consiste concrètement ce soutien et quels sont les défis à relever.

13.04.2022

Guerre en Ukraine : Accueil de personnes en quête de protection dans le canton de Vaud

La Suisse, et par conséquent, le canton de Vaud connaissent désormais une nette augmentation de l’arrivée de réfugiés en provenance d’Ukraine. L’Etat-major cantonal de conduite avec tous les services de l’Etat concernés, ainsi que l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants travaillent d’arrache-pied pour préparer l’accueil de ces personnes en quête de protection.

07.04.2022

Ukraine : la protection civile soutient le Secrétariat d’État aux migrations (SEM)

Les mouvements de fuite provoqués par la guerre en Ukraine placent les structures suisses de l’asile face à des défis majeurs. Lors de sa séance du 6 avril 2022, le Conseil fédéral a décidé de convoquer la protection civile pour soutenir le Secrétariat d’État aux migrations (SEM). La protection civile prêtera main-forte au SEM pour l’hébergement d’urgence des personnes à protéger.

06.04.2022

Intervention d’urgence en raison de la guerre en Ukraine

La situation actuelle est très différente de la crise des réfugiés de 2015. À l’époque, il y avait eu un délai pour préparer les hébergements et la répartition des personnes en quête de protection. Cette fois-ci, tout devait aller vite. L’OPC Pilatus dans le canton de Lucerne a été prête en très peu de temps pour l’intervention d’urgence et a prouvé à quel point elle pouvait réagir avec souplesse à de tels événements.