print preview Retour Actualité

Canton de Vaud : 45 000 jours au service de la population

À la fin avril, la protection civile du canton de Vaud totalisait plus de 45 000 jours de service : le plus grand engagement et aussi le plus long depuis sa création en 1963. Les quelque 1000 personnes qui interviennent chaque jour accomplissent des tâches essentielles pour décharger les organes cantonaux. La disponibilité est ainsi mise à rude épreuve.

06.05.2020 | Communication OFPP

La protection civile vient en aide au personnel soignant des EMS et effectue des travaux indispensables (Photo:SSCM Vaud/Julie Masson).

Depuis début mars, plus de 1000 membres de la protection civile du canton de Vaud viennent en aide chaque jour aux organisations partenaires dans les domaines de la santé et de la sécurité. Le point culminant a été atteint le 15 avril avec plus de 1450 personnes en service, ce qui fait du canton le champion suisse du recours aux services de la protection civile. 

Le santé publique avant tout

Le contact personnel avec les pensionnaires représente une importante facette des activités à côté de la distribution des repas et des travaux de buanderie (Photo:SSCM Vaud/Julie Masson).

Comme dans tous les cantons, l’aide de la protection civile est avant tout destinée au système de santé : approvisionnement, triage des malades, contrôles à l’entrée des hôpitaux, transports. D’autres astreints (aide à la conduite) appuient l’état-major de crise cantonal et gèrent des hotlines. La protection civile s’occupe aussi de la logistique et distribue du matériel de protection aux pharmacies des hôpitaux.

La PCi vaudoise a une particularité : le Vortex, un complexe de 400 logements qu’elle gère. Pendant la crise actuelle, il est destiné avant tout à abriter du personnel de la santé publique et des organisations partenaires de la protection de la population (Photo:SSCM Vaud/Julie Masson).

La PCi vaudoise a une particularité : le Vortex, un complexe de 400 logements qu’elle gère. Pendant la crise actuelle, il est destiné avant tout à abriter du personnel de la santé publique et des organisations partenaires de la protection de la population. L’immeuble, occupé habituellement par des étudiants, est situé dans la banlieue de Lausanne et permet aux personnes qui y logent d’éviter de longs trajets entre leur travail et leur domicile.

Comme la situation changeait constamment, en particulier au début de l’engagement, les astreints ont dû faire preuve d’une grande souplesse. Le fait que l’intervention ait été planifiée suffisamment tôt a permis de toujours disposer d’un nombre requis de personnes prêtes à entrer en service.

Les personnes mobilisées sont motivées pour contribuer à maitriser la crise. L’excellent travail de ces femmes et de ces hommes est un précieux soutien pour les institutions du canton, en particulier dans le domaine de la santé. « La protection civile est prête à courir le marathon », a déclaré Christoph Flury, sous-directeur de l’Office fédéral de la protection de la population, au début de la mobilisation. Le canton de Vaud vient d’apporter la preuve que le fonctionnement est garanti sans problème même en cas de crise.