print preview Retour Actualité

Pas de tempête ni d’incendie, mais une pandémie

Être prête à faire face aux scénarios les plus différents fait partie de la mission de la protection civile. Même si, par le passé, elle s’est plus souvent exercée à intervenir en cas de catastrophe naturelle, la PCi du canton de Zurich apporte une aide précieuse aux services de la santé publique, aux services industriels et aux organisations d’urgence durant cette crise.

06.04.2020 | Communication OFPP

KoordinationAndelfingen
La coordination de la protection civile au Service des affaires militaires et de la protection civile du canton de Zurich (AMZ) à Andelfingen. (photo : AMZ Zurich)

L’organisation de conduite du canton de Zurich reçoit de nombreuses demandes d’aide de la part du canton, des communes et d’institutions privées telles des EMS. C’est la cellule de crise de la police cantonale qui répartit les missions.

Lorsqu’un ordre est donné à la protection civile, celui-ci est transmis à sa centrale d’engagement à Andelfingen.

La protection civile intervient dans une foule de domaines : dans les services hôteliers pour distribuer des repas, dans les blanchisseries, dans les services de soins pour décharger le personnel soignant ou à la Pharmacie cantonale pour fabriquer du désinfectant. Les transports de personnes, qu’il s’agisse de forces d’intervention ou de malades, représentent également une tâche importante.

La crise actuelle rompt avec les habitudes : il y a plus de missions que jamais et surtout, ce ne sont pas les mêmes. On n’est pas confronté à une crue, à une tempête ou encore un à incendie mais à une pandémie. Garder la distance, respecter les mesures d’hygiène, tout en collaborant normalement avec les autres organisations partenaires : ce scénario implique un grand nombre de procédures peu familières. Ce genre de situation, la protection civile s’y exerce aussi, mais pas autant ni aussi souvent qu’à des champs d’intervention « classiques » comme les catastrophes naturelles. Pourtant, elle a aussi ses atouts à jouer dans de telles situations : souplesse, capacité à appuyer les autres organisations, personnel bien rodé et connaissant généralement le terrain…

Il appartient aussi à la direction d’intervention à Andelfingen de planifier dès aujourd’hui les engagements à moyen terme. Ce qui est tout sauf une tâche facile dans la situation extraordinaire qui prévaut. Les plans d’engagement sont déjà établis provisoirement pour ces six prochaines semaines. Le personnel de la protection civile est convoqué par téléphone mobile.

On économise beaucoup de temps actuellement grâce à des structures claires et des procédures rapides. Un temps que l’on peut mettre à profit pour d’autres aspects importants : la formation et l’application des règles d’hygiène figurent tout en haut de la liste des priorités.

 

Links

Protection civile du canton de Zurich

La protection civile du canton de Zurich apporte sa contribution à la maîtrise de la crise du coronavirus (mis à jour le 31 mars 2020)

Le centre de formation d’Andelfingen

La protection civile mobilisée