print preview Retour Actualité

Engagement de la protection civile dans le cadre de la crise du coronavirus

26.03.2020 | Communication OFPP

2093615064
Saint-Gall. La mobilisation s’est bien déroulée et les forces d’intervention sont motivées (© Ralph Ribi / St. Galler Tagblatt).
Christoph_Flury_quer
Sous-directeur Christoph Flury, OFPP

La protection civile fournit des prestations d’importance nationale

Au cours des dernières années et décennies, la protection civile a fréquemment et régulièrement effectué des missions pour faire face aux catastrophes naturelles et autres situations d'urgence. En règle générale, il s'agissait d’interventions de portée régionale limitées dans le temps. Avec la crise du coronavirus et la convocation par le Conseil fédéral, l’engagement actuel de la protection civile a pris une nouvelle dimension : la protection civile est déployée dans toute la Suisse et dans tous les cantons et contribue à surmonter la crise du coronavirus.

À l'heure actuelle, environ 5500 membres de la protection civile sont déployés et accomplissent un large éventail de missions. D'autres ont déjà reçu des préavis pour être prêts à entrer en service à tout moment. Cet engagement reflète les nombreuses et croissantes demandes d’aide, en particulier du secteur de la santé et d'autres institutions, adressées aux états-majors de crise civils et à la protection civile. On peut supposer que le nombre de membres de la protection civile convoqués augmentera dans les jours et les semaines à venir, selon l'évolution de la situation.

La durée de l’engagement et le nombre de personnes en service varient d'un canton à l'autre en fonction de la situation. C’est dans les cantons de Suisse occidentale et du Tessin que les besoins sont les plus importants. Cependant, la protection civile a également été mobilisée dans une large mesure dans des cantons alémaniques, comme Soleure, Schaffhouse, Zurich et les Grisons. Il convient de souligner que les cantons restent responsables du déploiement des forces.

Afflux de volontaires

Les personnes astreintes à servir dans la protection civile sont tenues de répondre à une convocation. Toutefois, les autorités cantonales et régionales sont conscientes du fait que, dans la situation actuelle, des employés peuvent être indispensables au fonctionnement d'infrastructures critiques. Cela s'applique en particulier au secteur de la santé ou aux entreprises indispensables pour l'approvisionnement de la population en denrées alimentaires, médicaments, énergie ou eau. Les entreprises de transport sont également concernées. Dans ces cas, des dispenses de service sont possibles, à condition que la demande soit dûment justifiée. En revanche, les personnes touchées par des fermetures temporaires d’entreprises ou par le chômage partiel sont elles disponibles. Dans le canton des Grisons, de nombreux membres de la protection civile travaillant dans le secteur du tourisme ont répondu présent suite à un appel.

La santé publique en priorité

Concernant l’engagement de la protection civile : l'un des principaux objectifs est de réduire la charge pesant sur le système de santé. La protection civile, en particulier les éléments d’assistance qui sont formés à cet effet, soutient le système de santé dans tous les cantons dans les soins de base légers, la prise en charge ambulatoire de personnes âgées et de personnes nécessitant des soins et d'autres travaux de routine tels que la distribution de repas ou le transport de personnes. Ils allègent ainsi la charge du personnel infirmier spécialisé et des soins à domicile. La protection civile gère également les postes d’accueil et de triage dans les hôpitaux et autres établissements de soins, effectue les contrôles d'accès et d'entrée, prend en charge les tâches logistiques dans le domaine du matériel de protection et des médicaments ou transporte le personnel. Elle apporte également un appui permanent (aide à la conduite) aux états-majors de crise et gère des lignes téléphoniques d'urgence pour la population.

Un marathon pour tous

Les cantons décident en permanence des tâches à accomplir et des affectations en fonction des besoins et de la situation actuelle. Voici quelques exemples concrets :

  • À l'hôpital de Muri (Argovie), la protection civile soutient la gestion des flux de personnes et le contrôle des accès.
    Dans le canton des Grisons, elle aide principalement les hôpitaux et les EMS. Elle effectue des contrôles d'accès et des examens initiaux tels que la prise de température. Elle soutient également les services de soins à domicile en distribuant des repas.
  • Dans de nombreux cantons, l’aide de la protection civile dans l'exploitation de lignes téléphoniques d'urgence pour la population est très demandée.
  • À l'hôpital de Frauenfeld, les pionniers de la protection civile ont contribué à la remise en service d'un bâtiment désaffecté afin d’offrir des lits supplémentaires pour les patients covid.
  • Le canton de Vaud a lancé une mobilisation sans précédent de la protection civile qui apporte un large soutien notamment aux structures de soins, et s’occupe même de tâches comme la prise en charge et l’hébergement de sans-abri.

Le conseiller fédéral Alain Berset compare la lutte contre la pandémie à un marathon pour tous. Tous les responsables des états-majors de crise ainsi que les cadres et le personnel de la protection civile en sont conscients. La protection civile dispose d’un effectif de 76 000 personnes. Si la situation s’aggravait, elle pourrait les déployer très rapidement. La protection civile est apte à courir le 400 mètres aussi bien que le marathon. L’engagement à court ou long terme des institutions et organisations impliquées au service de la population dans toute la Suisse est ainsi assuré.

Zivilschutz_Helpline
Les membres de la protection civile de Nidwald répondent aux demandes de la population par téléphone et par e-mail dans le cadre de la hotline cantonale.