print preview

Crues de juillet : mesures de protection suisses mises à l’épreuve

Berne, 06.08.2021 – Les précipitations persistantes et abondantes tombées en juillet ont entraîné des crues en de nombreuses parties du pays. Les stations de mesure de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) ont relevé des valeurs record pour les lacs de Neuchâtel et de Bienne. Les mesures de protection contre les crues prises par la Confédération, les cantons et les communes ont fait leurs preuves : aucune victime n’est à déplorer et, selon les premières estimations, les dégâts dus aux crues sont limités malgré les inondations.

Les pluies abondantes de juillet se sont accompagnées de violents orages et de grêle. Les quantités tombées figurent parmi les cinq les plus élevées depuis le début des mesures pour un mois de juillet à de nombreuses stations de MétéoSuisse. L’épisode principal, qui a duré du 12 au 15 juillet, s’est traduit par des cumuls de précipitations supérieurs à 100 mm dans quasiment toute la Suisse. Le versant nord des Alpes et le Tessin ont même enregistré plus de 150 mm de façon généralisée, ce qui correspond à la quantité de précipitations tombant généralement sur l’entier du mois de juillet. Après un mois de juin humide, ces précipitations se sont ainsi abattues sur un système hydrologique bien rempli, provoquant une nouvelle montée rapide des eaux et, partant, des crues et des inondations en maints endroits (cf. lien vers le dossier Internet).

Mesures de protection contre les crues mises à l’épreuve

Les mesures de protection contre les crues prises par la Confédération, les cantons et les communes à titre préventif ont permis d’éviter des inondations de grande ampleur. Les services d’intervention ont pu se préparer de manière précoce grâce aux prévisions et aux alertes, et la population a été informée en continu via différents canaux. Des barrières de protection contre les crues, telles que des boudins Beaver, ont été érigées et le bois flottant a été régulièrement retiré pour garantir l’écoulement. Les galeries d’évacuation ont été activées à Thoune (BE) et à Lyss (BE). Un orage particulièrement violent, conjugué à de la grêle et à des rafales de vent, a frappé la région zurichoise dans la nuit du 12 au 13 juillet. Pour éviter une forte hausse de la Limmat, le niveau du lac de Sihl (SZ) a été abaissé préventivement. À Bâle, la navigation a été suspendue durant six jours en raison du niveau élevé du Rhin. Afin de pouvoir faire baisser le plus rapidement possible les lacs du pied du Jura, l’OFEV et les cantons concernés – Berne, Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Soleure et Argovie – ont décidé d’un commun accord, le 16 juillet 2021, d’accroître temporairement le débit de l’Aar à la sortie du lac de Bienne.

Moins d’inondations malgré des cumuls de précipitations semblables

En termes de surface touchée et de quantités de précipitations tombées, les crues de juillet 2021 sont comparables à celles d’août 2005 (six morts et dégâts se chiffrant à env. 3 milliards de francs). En août 2005, plus de 200 mm étaient tombés sur le versant nord des Alpes en 72 heures. Or, en juillet 2021, les précipitations se sont étalées sur une plus longue période. C’est pourquoi elles ont certes entraîné des débits plus importants dans l’ensemble, mais les débits de pointe ont été moins élevés dans les cours d’eau qu’en 2005. Seules quelques stations de mesure ont enregistré des valeurs supérieures aux records de 2005, comme celle sur la Reuss à Lucerne.

Laves torrentielles, glissements de terrain et ruissellement

La saturation des sols et les précipitations persistantes, combinées aux orages violents et à la grêle, ont engendré en plusieurs lieux des phénomènes tels que laves torrentielles, glissements de terrain et ruissellement. Des routes et des lignes ferroviaires ont été coupées en partie durant plusieurs jours, comme dans les cantons de Schwyz, d’Uri ou de Vaud (région lémanique). Les précipitations ont également provoqué des glissements de terrain au Tessin. Ainsi, l’axe nord-sud (A2) a été interrompu pendant plusieurs heures ; tel a également été le cas de routes dans les vallées latérales. Le ruissellement a également causé bon nombre de dégâts : l’eau s’est infiltrée dans des bâtiments, inondant garages, caves et passages souterrains.

La protection contre les risques naturels, une tâche permanente

Les événements de juillet 2021 ont montré l’importance que revêtent les mesures de protection contre les crues. Dans le contexte des changements climatiques mais également de l’utilisation des surfaces d’habitat et d’infrastructure, la protection contre les crues et d’autres dangers naturels doit constamment être adaptée à de nouvelles conditions. Il s’agit donc d’une tâche permanente. Les enseignements tirés des crues de juillet 2021 viendront alimenter l’amélioration continue des mesures de protection contre les crues prises sur les plans de l’organisation, de la planification et de la construction.

Plus d'informations

Adresse pour l'envoi de questions

OFEV, section Médias : medien@bafu.admin.ch
MétéoSuisse, Communication : media@meteoschweiz.ch, 058 460 97 00
Office fédéral de la protection de la population, Communication : media@babs.admin.ch

Editeur