print preview

Coronavirus : le Conseil fédéral prolonge le déploiement de la protection civile

Berne, 31.03.2021 – Lors de sa séance du 31 mars 2021, le Conseil fédéral a décidé de prolonger jusqu’au 30 juin 2021 le délai de convocation des personnes astreintes à la protection civile pour la gestion de la crise liée au coronavirus. En effet, le secteur de la santé aura vraisemblablement toujours besoin de soutien au cours des prochains mois. La protection civile est notamment de plus en plus sollicitée pour la mise en place et l’exploitation d’infrastructures de vaccination et de test.

La protection civile représente un instrument essentiel dans la maîtrise de la pandémie de coronavirus. Dans le cadre de la deuxième convocation lancée par le Conseil fédéral, elle a effectué en tout environ 100 000 jours de service du 18 novembre 2020 jusqu’à fin février 2021. Jusqu’à ce jour, entre 1000 et 1500 personnes astreintes à la protection civile sont engagées par semaine dans ce contexte. Il s’agit avant tout d’appuyer le secteur de la santé, comme lors de la première vague, début 2020 (près de 300 000 jours de service accomplis). L’engagement de la protection civile avait alors contribué de manière déterminante à éviter une surcharge du personnel de santé, en particulier dans les établissements médico-sociaux. Depuis le début de l’année, elle est de plus en plus appelée à mettre en place des centres de vaccination et à contribuer à leur fonctionnement, mais aussi à s’engager auprès d’équipes de vaccination mobiles.

Engagement jusqu’au 30 juin 2021

En novembre 2020, le Conseil fédéral avait défini un contingent de 500 000 jours de service maximum, prévu jusqu’au 31 mars 2021. Lors de sa dernière séance, il a décidé de prolonger le délai de convocation de trois mois, c’est-à-dire jusqu’au 30 juin 2021. Les jours de service nécessaires dès le 1er avril pourront être comptabilisés dans le contingent prédéfini.

Soutien à la vaccination

En raison de la propagation de nouveaux variants du virus, l’évolution de la situation sanitaire est difficile à évaluer. Toutefois, le secteur de la santé aura vraisemblablement toujours besoin de soutien dans les prochains mois. Ainsi, le recours à la protection civile pour les campagnes de vaccination et de test de masse augmente. En effet, la PCi joue un rôle important dans la mise en place et le fonctionnement des infrastructures correspondantes. Par ailleurs, sa contribution pour le traçage des contacts est toujours nécessaire.

Dans ce contexte, la Conférence gouvernementale des affaires militaires, de la protection civile et des sapeurs-pompiers (CG MPS) ainsi que la Conférence latine des directrices et directeurs des affaires militaires et de la protection de la population (CLAMPP) avaient également déjà sollicité auprès du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) une prolongation de la convocation des civilistes jusqu’à fin juin 2021.

Depuis le début de la pandémie, en février 2020, les membres de la protection civile ont accompli un total de 480 000 jours de service (chiffre de mi-mars) dans des engagements à l’échelon fédéral et cantonal.

Adresse pour l'envoi de questions

Communication OFPP
media@babs.admin.ch

Editeur