print preview

Retour Page d'accueil


Double engagement pour l’organisation de protection civile Berne plus

Pendant six semaines, entre 12 et 14 membres de l’organisation de protection civile Berne plus ont veillé à rendre leur séjour le plus agréable possible. L’OPC a en outre joué un rôle déterminant dans la mise en service de deux centres logistiques pour l’ambassade d’Ukraine.

29.04.2022 | Communication OFPP

Il faut assurer le ravitaillement d'environ 400 personnes (Photo: ZSO Bern Plus)

Les membres de l’OPC Berne plus ont accueilli les réfugiés ukrainiens à l’entrée du centre d’hébergement de courte durée Allmend de la Mingerstrasse, à Berne. Ils leur ont fourni des renseignements et les ont aidés à trouver les chambres qui leur étaient attribuées dans le dédale de couloirs. Les réfugiés ne restent généralement que quelques jours et nuits dans le centre avant d’être transférés vers d’autres logements ou hébergés chez des particuliers. Pendant six semaines, le chef de l’OPC Frank Liechti et son équipe, ainsi que des collaborateurs de Schutz und Rettung Berne, ont assuré l’encadrement des résidents temporaires.

Prise en charge par l’OPC Berne plus

Les membres de l’OPC Berne plus qui ont encadré les réfugiés ukrainiens dans la construction de protection civile de la Mingerstrasse exercent des professions médicales ou sociales dans leur vie quotidienne. Un médecin passe en outre tous les jours pour assurer le suivi médical. Pendant la journée, un programme de divertissement était proposé. Les réfugiés ont ainsi eu l’occasion par exemple de découvrir la ville de Berne par groupes de 50 personnes au maximum : le parc animalier Dählhölzli, le jardin botanique, le Gurten ou encore la vieille ville. Les interventions des membres PCi étaient limitées à une semaine afin d’éviter de trop longues absences au travail.

Occupation partielle

L’abri PCi de la Mingerstrasse dispose de réfectoires spacieux, d’une salle de jeux pour les enfants et d’une grande salle de séjour avec wifi. La construction peut accueillir jusqu’à 550 personnes. Afin d’offrir une meilleure qualité de vie aux quelque 400 résidents, il a été décidé de renoncer à une occupation complète. Le fonctionnement technique de l’installation, par exemple la ventilation et le chauffage, est assuré par le domaine Logistique et infrastructure de Schutz und Rettung Berne.

Soutien à l’ambassade d’Ukraine

Outre l’encadrement des réfugiés, l’OPC Berne plus a dû accomplir une autre tâche en rapport avec la guerre en Ukraine. En effet, l’ambassade d’Ukraine a dû faire face à un véritable défi logistique face à l’afflux des dons en biens de secours. Le jardin de l’ambassade ainsi que celui du Musée Alpin adjacent étaient entièrement remplis de matériel offert. Sur mandat du président de la ville de Berne et en accord avec l’ambassadeur ukrainien, l’OPC Berne plus a veillé dès le 3 mars à ce que le matériel soit acheminé. Le centre logistique ouvert en même temps dans le quartier bernois de Fischermätteli avec l’aide de l’OPC Berne plus a joué un rôle essentiel à cet égard, puisque 12 à 15 membres PCi y assumaient sept jours sur sept toutes les tâches liées à son fonctionnement. Une semaine plus tard, un autre centre logistique a été mis en service sur le site de Berne Expo pour s’occuper du matériel déjà palettisé.

Le matériel donné est emballé et stocké temporairement (Photo: ZSO Bern Plus)

Fin de l’engagement

Au total, l’OPC Berne plus a préparé 1900 palettes de biens de secours pendant les 500 jours de service effectués et les a chargées sur 55 semi-remorques. Le 8 avril, la responsabilité des centres logistiques a pu être déléguée à une autre organisation sous la direction de l’Office de la sécurité civile, du sport et des affaires militaires du canton de Berne (OSSM).

Le 14 avril, l’Armée du Salut a finalement repris l’exploitation du centre d’hébergement de courte durée Allmend de la Mingerstrasse, mettant ainsi fin à l’engagement de l’OPC Berne plus en faveur des réfugiés ukrainiens.


Retour Page d'accueil