print preview Retour Page d'accueil

Les spécialistes NBC de la protection civile de Neuchâtel engagés dans la campagne de vaccination

À l’instar des autres cantons, la Protection civile neuchâteloise est engagée dans le cadre de la crise de la Covid-19. Si les astreints sont mobilisés en soutien des autorités pour des missions d’assistance, de logistique ou d’aide à la conduite, ainsi que pour réaliser des prises de rendez-vous pour la vaccination ou pour des enquêtes dans les centres de traçages, une mission plus spéciale a été déléguée aux membres incorporés dans le cellule cantonale NBC dans les centres de vaccination.

12.05.2021 | Communication OFPP

Des membres de la protection civile neuchâteloise engagés dans un centre de vaccination (photo : Protection civile NE)

La mise en activité de centres de vaccination de grande capacité a été une première en Suisse et tout aussi naturellement pour le canton de Neuchâtel. En définissant les flux relatifs au plan de protection cadre, il est rapidement apparu que les quantités de produits inflammables et leurs manipulations seraient problématique. Ces ucis se multipliant de manière exponentielle avec l’augmentation de la cadence de vaccination, il a été décidé de faire appel aux membres de la cellule NBC du canton de Neuchâtel (CCNBC) afin d’appréhender ces éléments et apporter des solutions.

La mission pouvait être résumée comme suit : assurer, en toute sécurité, les activités de désinfection, de remplissage des solutions hydro-alcooliques et des désinfectants de surface, ainsi que la gestion des déchets du matériel de vaccination, dans les meilleures conditions sécuritaires et en respectant une approche écoresponsable.

Dans un premier temps, une analyse du processus de vaccination par les membres de l’état-major de la CCNBC a permis de définir les quantités de produits nécessaires ainsi que les besoins matériels indispensables pour les stocker, les manipuler, les utiliser et les éliminer.

Dans un deuxième temps, ce sont les processus pour chaque activité nécessitant une utilisation ou une manipulation de ces produits qui ont été décrits. Ceci a également été réalisé pour la filière de traitement des déchets spécifiques.

Dans une troisième phase, pendant les deux premières semaines d’exploitation, des membres de la CCNBC ont été présents pour vérifier la bonne application des mesures, informer les utilisateurs et apporter quelques mesures correctrices. Parallèlement à cela, un programme de formation a été constitué pour assurer la pérennité du système sur le long terme, puisque l’engagement dans ces centres est planifié jusqu’à la fin de la campagne de vaccination.

L’ouverture d’un deuxième centre de grande capacité sur le canton, au moment même où nous atteignions un fonctionnement optimal, a dès lors été grandement facilité par cette première expérience.

Aujourd’hui tous les partenaires œuvrant dans les centres s’accordent à dire que ces mesures sont indispensables et qu’elles sont perçues de manières très positives. Ils apprécient de pouvoir compter sur les spécialistes de cette cellule sur un simple appel, ou de partager avec eux leurs idées, puisqu’une journée par mois ils sont présents dans chaque centre.

En regard de la mission donnée, nous pouvons constater que nous avons mis à disposition une prestation de qualité, en garantissant la sécurité des prestataires et celle des astreints et tout ceci dans le respect de l’environnement. Ce défi étant relevé, nous pouvons désormais nous appuyer sur cette réussite encourageante et dynamisante pour notre protection civile afin de développer son rôle de soutien aux partenaires.

 

Cédric Jaccoud
Chef de section protection de la population
Responsable de la Protection civile du canton de Neuchâtel