print preview Retour Page d'accueil

Des moyens de communication à toute épreuve : un élément essentiel en cas de crise

La crise du coronavirus montre à quel point des moyens de communication sont importants pour maîtriser un événement – en particulier dans le cas d’une opération complexe et de grande envergure à l’image de celle qui est en cours actuellement. L’OFPP gère et développe divers systèmes d’alarme et de communication destinés aux organes compétents en matière de protection de la population. L’un d’entre eux est le système radio de sécurité Polycom.

29.05.2020 | Communication OFPP

Des membres de la protection civile du canton de Soleure devant l’hôpital cantonal d’Olten munis d’un appareil radio Polycom (photo : protection civile du canton de Soleure).

En cas d’événement, les équipes d’intervention et les autorités doivent pouvoir compter sur une communication sans faille. Les systèmes de communication utilisés par les partenaires de la protection de la population doivent par conséquent garantir un haut degré de fiabilité et résister en cas de surcharge due à un volume de communications élevé. Le système radio de sécurité Polycom, utilisé par les organisations d’intervention et les organes de conduite de toute la Suisse, répond à de telles exigences.

Un système radio de sécurité fiable même en cas de panne de courant

Les organisations d’intervention d’urgence et les autorités chargées de la protection de la population disposent de quelque 55 000 appareils. Un exemple récent illustre l’importance de Polycom en cas d'intervention : les 8 et 9 avril 2020, le réseau Swisscom a subi une panne dans la région de la Gruyère, dans le canton de Fribourg. Cette panne signifiait, entre autres, que les réseaux mobile et fixe n’étaient pas disponibles localement pendant 36 à 48 heures. Or, Polycom s’appuie également en partie sur les infrastructures de Swisscom. Grâce aux redondances existantes, la police cantonale et les organisations de sauvetage de Fribourg ont néanmoins pu compter sur des communications radio stables dans la région touchée.

Une grande partie des composants utilisés dans le système de communication Polycom doivent être remplacés en raison de l’évolution de la technologie. Dans le cadre du projet Maintien de la valeur Polycom 2030 (WEP2030), les quelque 750 émetteurs Polycom de tous les réseaux partiels de Suisse seront mis à niveau pour répondre à la nouvelle norme technologique d’ici 2025.

Sécuriser à l’avenir la communication

L’OFPP est chargé notamment de combler les lacunes des systèmes de communication de sécurité. Le projet de système national d’échange de données sécurisé (SEDS) vise à relier entre eux les principaux sites des organes cantonaux et fédéraux impliqués dans la maîtrise d’un événement en utilisant un réseau de données résistant aux pannes. Le projet pilote Système de communication mobile de sécurité à large bande (CMS) a pour but de créer les bases nécessaires et de vérifier les solutions potentielles afin de soumettre au Conseil fédéral, d’ici 2023, des propositions quant à la possibilité et aux modalités de mise en œuvre en Suisse d’un CMS permettant aux autorités d’échanger des données mobiles même dans des conditions critiques.

Des appareils Polycom entreposés au centre de protection civile de Grône, en Valais, sont prêts à être utilisés par des membres de la protection civile (photo : protection civile du canton du Valais).