Test des sirènes prévu dans toute la Suisse le 1er février 2017

Berne, 26.01.2017 – Les sirènes peuvent sauver des vies, à condition qu’elles fonctionnent bien et que la population sache que faire. C’est dans ce but qu’elles seront testées dans toute la Suisse mercredi 1er février 2017, comme chaque année.

Les catastrophes peuvent frapper à tout moment et sans préavis, en Suisse également. En cas d'événement, la rapidité et la qualité de la réaction des autorités compétentes, des organisations de conduite et d'intervention mais aussi de la population sont primordiales. Les informations nécessaires doivent être accessibles afin de permettre d'éviter des dommages ou de les limiter.

C'est dans ce but que la Suisse s'est dotée d'un réseau dense de 5000 sirènes fixes et 2200 sirènes mobiles assurant la transmission de l'alarme à la population. En collaboration avec les cantons, les communes et les exploitants de barrages, l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP) veille à l'actualisation continue et à la disponibilité permanente des systèmes d'alarme. Ainsi, 5000 sirènes fixes à travers le pays ont été raccordées à un système de télécommande, Polyalert, au cours de ces dernières années. Elles peuvent être déclenchées de manière centralisée et ciblée au sein de chaque canton, en général par la police cantonale.

Test des sirènes : alarme générale et alarme eau

Le fonctionnement des sirènes sera ainsi vérifié dans toute la Suisse le 1er février 2017. Le test porte aussi bien sur l'alarme générale que sur l'alarme eau. Il n'y a pas lieu de prendre des mesures de protection.

Le signal de l'alarme générale sera diffusé à 13h30. Il s'agit d'un son oscillant régulier d'une durée d'une minute. Au besoin, le test peut être poursuivi jusqu'à 14h00. A partir de 14h15, c'est le signal de l'alarme eau qui sera testé dans les zones situées en aval de barrages, et ce jusqu'à 15h00 au plus tard. Ce signal consiste en douze sons bas continus de 20 secondes chacun, séparés par des intervalles de 10 secondes.

Nouveaux canaux pour la communication en cas d'événement

Depuis 2015, l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP) gère en collaboration avec ses partenaires de nouveaux canaux de communication sous la désignation d'Alertswiss, qui englobent notamment une application et un site internet, en vue d'améliorer l'information du public et la préparation individuelle dans la perspective de catastrophes et de situations d'urgence. À l'avenir, les canaux Alertswiss pourront également être employés pour informer la population plus vite, plus efficacement et plus en détail en cas d'événement concret, et plus particulièrement les personnes malentendantes, que l'alarme donnée par les sirènes n'atteint pas suffisamment. Un essai pilote sera réalisé fin 2017 dans plusieurs cantons et, en 2018, le nouveau système devrait pouvoir être mis en place dans toute la Suisse.

Que faut-il faire en cas d'alarme réelle ?

Si l'alarme générale retentit en dehors des tests annoncés, cela signifie que la population peut être en danger. Dans ce cas, il faut écouter la radio, suivre les consignes des autorités et informer ses voisins.

L'alarme eau indique quant à elle un danger immédiat en aval d'un barrage. La population est alors invitée à quitter immédiatement la zone menacée. Les habitants de ces secteurs reçoivent des aide-mémoires qui les informent sur l'alarme eau et les possibilités de se mettre à l'abri.

On trouvera d'autres informations et consignes de comportement sur le site internet de l'OFPP et à la page 680 du télétexte de la RTS.

Plus d'informations

Adresse pour l'envoi de questions

Kurt Münger
Chef de l’information OFPP
058 462 55 83

Editeur