print preview

Retour Page d'accueil


Engagement UCRAINA au Tessin

La protection civile tessinoise a plus qu’une simple fonction de soutien dans la prise en charge des personnes ayant fui l’Ukraine. En collaboration avec ses organisations partenaires et sous la direction du service cantonal des affaires militaires et de la protection de la population, elle constitue la cheville ouvrière de l'intervention en cours.

01.06.2022 | Communicatoin OFPP

© Repubblica e Cantone Ticino

Depuis le 14 mars, l’engagement UCRAINA est en cours dans le canton du Tessin en faveur de l’accueil et de l’encadrement de personnes ayant fui l’Ukraine. La protection civile, placée sous la direction Du Service cantonal des affaires militaires et de la protection de la population, constitue un élément essentiel du dispositif d’intervention.

Six centres d’accueil régionaux en service

Avec l’aide de l’OPC Bellinzonese, un centre cantonal de premier accueil a été ouvert dès le début de l’intervention à Cadenazzo, où les réfugiés arrivant sans possibilité d’hébergement privé sont enregistrés et restent au maximum 72 heures. Dans une deuxième phase, ces personnes sont envoyées dans l’un des six centres d’accueil régionaux. Selon les expériences faites jusqu’à présent, le séjour moyen dans ces centres est d’environ 4 à 6 semaines. Les centres sont situés dans les communes d’Airolo (2), Aurigeno, Breno, Lugano et Arzo et sont encadrés toute la journée par cinq membres de la protection civile. Depuis peu, le Service des affaires militaires et de la protection de la population du canton du Tessin assume seul la responsabilité de la gestion de trois des six centres. Les réfugiés se voient ensuite proposer un logement privé adapté à un séjour à long terme. Comme il s’agit en grande partie de femmes avec des enfants, la possibilité d’aller à l’école constitue un critère essentiel lors de l’attribution d’un logement.
Jusqu’à présent, suffisamment de possibilités d’hébergement ont pu être mises à disposition. Jusqu’à la mi-mai, la protection civile tessinoise a effectué environ 2500 jours de service au profit de quelque 500 réfugiés ukrainiens pris en charge par le dispositif cantonal.

La valeur d’une coopération coordonnée

Pour relever ces défis au Tessin, la collaboration des acteurs les plus divers, du service cantonal des migrations au médecin, au pharmacien et au vétérinaire cantonaux, en passant par les organisations d’intervention d’urgence, est coordonnée par un groupe de travail spécialement mis en place à cet effet. Cela confirme la bonne collaboration et souligne l’importance d’une coordination centrale lors d’événements de cette ampleur.
L’encadrement des réfugiés est particulièrement exigeant pour les membres de la protection civile, car ils sont particulièrement affectés psychologiquement par les expériences de guerre qu’ils ont vécues. Les conséquences ne se font souvent sentir que quelques jours après leur arrivée, lorsqu’un premier calme s’installe. Il est possible d’en tirer des enseignements pour la formation future des membres de la protection civile dans le domaine de l’assistance.

Ce texte a été rédigé en collaboration avec le Service des affaires militaires et de la protection de la population du canton du Tessin.


Retour Page d'accueil