Le recrutement pour la protection civile

Rekrutierung

Un personnel motivé

Toutes les institutions ont besoin de collaborateurs et de collaboratrices motivés. C'est bien sûr le cas de la protection civile, d'où l'importance du recrutement. La procédure de recrutement vise une incorporation optimale. Selon leurs compétences et leurs expériences professionnelles, les personnes astreintes sont affectées à l'une des fonctions de base: collaborateur d'état-major, préposé à l'assistance, pionnier, préposé au matériel, préposé aux constructions, cuisinier.

Recrutement commun de l'armée et de la protection civile

L'armée et la protection civile procèdent à un recrutement commun. La procédure comprend une lettre d’information aux futurs conscrits, une journée d’information pour les conscrits et le recrutement proprement dit. Il n'y a pas de liberté de choix, l'armée ayant la priorité.

Information préalable à 16 ans

La procédure de recrutement commence par une lettre envoyée à tous les jeunes gens des deux sexes âgés de 16 ans.

Journée d'information à 18 ans

A 18 ans, tous les conscrits de sexe masculin, ainsi que les femmes ayant fait part de leur intérêt, sont invités à une journée officielle d'information organisée par le canton. Des représentants de l'armée et de la protection civile leur présentent alors les incorporations possibles et les fonctions proposées, ainsi que le déroulement du recrutement. L'objectif principal de cette journée est d’inciter les jeunes à effectuer leur service.

Convocation à 19 ans

A 19 ans, tous les conscrits et toutes les jeunes femmes intéressées sont convoqués à l'un des six centres de recrutement répartis sur le territoire suisse.

Recrutement: deux à trois jours

Pour la plupart des personnes convoquées, le recrutement dure deux jours. Une troisième journée peut être prévue pour des examens plus poussés. La Confédération procède au recrutement et en assume les coûts. Les deux à trois journées donnent droit à la première solde.

Prêts pour l'instruction de base

A l'issue du recrutement, les personnes incorporées dans la protection civile se voient attribuer une fonction de base (collaborateur d'état-major, préposé à l'assistance, pionnier, préposé au matériel, préposé aux constructions, cuisinier). Elles connaîtront alors également le lieu et la date de leur instruction de base et de leur instruction spécialisée. L’instruction de base dure entre 10 et 19 jours, selon le canton.

Critères d'incorporation

Lors du recrutement, outre l'aptitude au service militaire (armée), on examine aussi l'aptitude au service de protection civile. Les aptitudes physiques et psychiques à servir dans la protection civile sont évaluées en fonction de critères précis.

Différents tests

Différents tests aident à évaluer les aptitudes et la capacité de rendement des conscrits. Ces tests portent sur

  • l'état de santé
  • la condition physique
  • les dispositions psychiques
  • l'intelligence (sur le plan général mais aussi sur le plan relationnel)
  • les aptitudes particulières pour les fonctions de spécialistes

La bonne personne à la bonne place

Pour toute entreprise, organisation ou institution, il est capital de pouvoir compter sur des collaborateurs qualifiés et motivés. La protection civile ne fait pas exception à cette règle.

Des profils d’exigences bien ciblés

Pour répartir les conscrits de façon optimale entre les fonctions de base, il convient de définir des exigences spécifiques en fonction de chacune des tâches.

  • Pour un collaborateur d'état-major, la vivacité d'esprit, les compétences en matière de communication et l'aptitude à travailler en équipe sont déterminantes.
  • Ces qualités, le préposé à l'assistance en aura également besoin, associées à une solide résistance psychique et, si possible, à la connaissance d'autres langues pour prendre en charge des personnes en quête de protection ou les victimes traumatisées d'une catastrophe.
  • A une excellente condition physique, le pionnier devra allier sens pratique et connaissances techniques nécessaires à l'utilisation des différents engins.
  • Le préposé au matériel et le préposé aux constructions ont tous deux une expérience dans un métier manuel, s'intéressent aux questions techniques et savent travailler de manière autonome.
  • Quant au cuisinier, il connaît et applique strictement les règles d'hygiène, sait travailler en équipe en faisant preuve de souplesse et est capable de supporter une lourde charge de travail.

Six centres régionaux

Le recrutement commun de l'armée et de la protection civile a lieu dans six centres régionaux de recrutement couvrant des zones qui ont été définies en fonction des frontières cantonales et des régions linguistiques.

Les personnes astreintes sont convoquées aux centres de recrutement suivants:

  • Mels: AI, AR, GL, GR (d), SG, SZ
  • Rüti: SH, TG, ZH, ZG
  • Sumiswald: BE (d), FR (d), VS (d)
  • Lausanne: BE (f), FR (f), GE, JU, NE, VD, VS (f)
  • Windisch: AG, BL, BS, LU, NW, OW, SO, UR
  • Monte Ceneri: TI, GR (i) 

L'officier du recrutement de la protection civile

Le personnel permanent de chaque centre comprend entre autres un officier du recrutement de la protection civile. Celui-ci représente la protection civile en tant qu’interlocuteur permanent. A ce titre, il assure la coordination entre les cantons relevant du centre de recrutement. Il prend part aux rapports de recrutement, dirige les entretiens avec les futurs astreints à la PCi et répartit ceux-ci dans l'une des fonctions de base (collaborateur d'état-major, préposé à l'assistance, pionnier, préposé au matériel, préposé aux constructions, cuisinier) selon les résultats des différents tests effectués.


Office fédéral de la protection de la population OFPP Monbijoustrasse 51A
CH-3003 Berne
Tél.
+41 58 462 50 11

E-Mail


Imprimer contact

Office fédéral de la protection de la population OFPP

Monbijoustrasse 51A
CH-3003 Berne

Voir la carte